Contraintes

Sécurité
La sécurité du passager ou du pilote solo (au niveau des membres supérieurs) est principalement  assurée par l’arceau en cas de bascule latérale.

En cas de bascule le réflexe est de se rattraper avec le bras, ce qui est une grosse erreur dans la plupart des cas.

L’arceau doit donc protéger les épaules et la tête lors d’une « cabane » et trouve toute son efficacité lorsque l’on se fait traîner par la voile (mal ou pas du tout affalée) ce qui peut arriver sans crier gare.

 

Poussette

Le fauteuil est poussé en général  par l’arrière (ou tiré par l’avant), tant en bi-place qu’en solo. L’arceau à donc un rôle majeur dans la manipulation du fauteuil par un tiers.

  • En bi-place
    • L’arceau à un rôle essentiellement destiné au maintient du dossier et à la structure de l’assise.
    • Il ne doit pas être trop haut pour ne pas gêner le pilote, qui doit aussi pousser le fauteuil au décollage. Il utilise en général le torse, les mains étant prises par les avants.
    • L’arceau doit donc être plutôt de section plate sur le dessus, avec une protection rembourrée si possible, pour permettre un contact avec le torse le moins inconfortable possible.
    • Sa forme doit avantager une prise en main facile.
    • Une poignée de frein devrait être facilement accessible sur l’arceau pour permettre de bloquer le fauteuil d’une main

  • En enseignement
    • La protection du pilote et la « poignée de poussée » sont les 2 rôles majeurs.
    • La bascule latérale en pente école arrive assez fréquemment et le vieux réflexe du « je sors le bras pour rattraper » aussi. La protection des épaules doit être assurée par la forme de l’arceau, en général plus large.
    • Cette protection devient aussi des poignées pour le pousseur, qui pousse avec ses deux bras…

  • En solo
    • L’arceau à le même rôle de protection et de poignée de poussée
    • Il peut être un peu moins large et avoir juste la taille nécessaire

 

Maintien

Le dossier du fauteuil (sellette ou autre) est généralement lié à l’arceau.

Les tubes sont le support du dossier toile de la sellette (rigidifiée par le mouse-bag). L’angle de l’arceau avec l’assise donne l’angle du dossier et donc généralement définit une partie du confort du passager ou pilote.

Un dossier trop incliné vers l’avant ou vers l’arrière à des incidences qu’il n’est pas besoin de détailler. L’angle d’inclinaison du dossier (donc de l’arceau) doit pouvoir être réglable facilement.

Si l’assise est de type baquet, le dossier rigide peut remplacer l’arceau ou intégrer l’arceau tubulaire ou autre…

 

Encombrement

L’arceau participe grandement à l’encombrement en hauteur du fauteuil (et donc peut être une grosse gêne pendant le transport et rangement).

Le fauteuil doit pouvoir rentrer dans une voiture simple, cet arceau doit donc être soit démontable, soi repliable. Voire les deux mon capitaine !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *